Ressource

Santé et bien-être > Santé physique
Bilan 10 ans: 1998-2008 -Programme québécois de dépistage du cancer du sein
Le cancer du sein est le cancer le plus diagnostiqué chez les Québécoises. Une femme sur neuf en sera atteinte au cours de sa vie. Puisqu’il est encore impossible de le prévenir, intervenir précocement dans l’évolution de la maladie au moyen du dépistage demeure l’approche la plus susceptible de diminuer ses méfaits. Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) a maintenant dix ans et le gouvernement estime que c'est maintenant l'heure de faire le bilan de la situation.
Titre Bilan 10 ans: 1998-2008 -Programme québécois de dépistage du cancer du sein
Format Analyse documentaire
Organisme Ministère de la Santé et Services sociaux Québec (MSSS)
Couverture Québécoise âgées de 50 à 69 ans qui ont passé des mammographies pendant cette période.
Dernière mise à jour 2007-2008 
Information recueillie Ce bilan veut témoigner du chemin parcouru depuis 10 ans grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs ainsi que des résultats tangibles qui peuvent maintenant être rapportés.

Le premier chapitre décrit brièvement les services offerts dans le cadre du PQDCS.

Le second chapitre traite de l’évolution de la performance du programme au cours des dix dernières années. Il présente en outre une première estimation de l’impact du PQDCS sur la mortalité par cancer du sein au Québec.

Le troisième chapitre débute par une description de l’environnement changeant du programme. Si le cadre de référence du programme demeure un document phare pour les cibles à atteindre, certaines d’entre elles vont exiger dorénavant des efforts particuliers, tant au palier national que régional et local.
Accès général Gratuit, en ligne sur le site du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec http://www.msss.gouv.qc.ca/pqdcs
Document Pdf: http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2009/09-243-18.pdf
Accès restreint
Dernière mise à jour Janvier 2011


Dépistage du cancer du sein : ce que vivent les femmes en attente d'un diagnostic : rapport d'évaluation : les faits saillants
Depuis 1998, un programme de dépistage du cancer du sein par mammographie, s’adressant à toutes les femmes âgées entre 50 et 69 ans, a été implanté progressivement au Québec. Ce programme permet de déceler, à un stade précoce, des lésions impossibles à détecter à la palpation.

Différentes études démontrent que le processus de dépistage et d’investigation cause, à divers degrés, anxiété et appréhension. Pour contrer ces effets négatifs, le PQDCS a établi diverses mesures de soutien lors de son implantation. Cependant, un constat ressort, peu de femmes utilisent ces ressources.
Titre Dépistage du cancer du sein : ce que vivent les femmes en attente d'un diagnostic : rapport d'évaluation : les faits saillants
Format Enquête
Organisme Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF)
Couverture Toutes les participantes au Programme de dépistage du cancer du sein de la région de Montréal ayant obtenu, entre le 19 février et le 9 juin 2003, un résultat anormal de leur
mammographie de dépistage et qui ont dû subir des examens complémentaires avant de recevoir un diagnostic final.
Dernière mise à jour 2003 
Information recueillie Pourquoi les femmes n’utilisent-elles pas les ressources mises en place par le PQDCS? Les femmes en attente de résultats vivent-elles de l’anxiété? Le soutien social disponible est-il suffisant? Adapté à leurs besoins? Celles qui utilisent ces ressources en sont-elles satisfaites?

Pour répondre à ces questions, le RQASF a mené une évaluation du niveau d’anxiété vécue et des besoins de soutien social éprouvés par des participantes au Programme de la région de Montréal.
Accès général Gratuit, en ligne sur le site du Réseau québécois d’action pour la santé des femmes http://www.rqasf.qc.ca
Document Pdf: http://www.rqasf.qc.ca/files/faits_saillants.pdf
Accès restreint
Dernière mise à jour Janvier 2011


Évolution de la mortalité par cancer du sein depuis l’implantation du Programme québécois de dépistage du cancer du sein
Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) a été initié en 1998. À l’aube du 10e anniversaire du PQDCS, la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confié à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat d’étudier l’évolution de la mortalité par cancer du sein suite au démarrage du PQDCS.
Titre Évolution de la mortalité par cancer du sein depuis l’implantation du Programme québécois de dépistage du cancer du sein
Format Synthèse de recherche
Organisme Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
Couverture A partir d'une analyse de données provenant de différentes sources : les tendances à long terme de l’incidence et de la mortalité par cancer du sein; comparaison de la mortalité par cancer du sein avant et après le début du programme; estimation de la mortalité par cancer du sein observée et attendue parmi les participantes au PQDCS. Les sujets sont 1 054 620 participantes québécoises admissibles au PQDCS entre 1998 à 2003.
Dernière mise à jour 1975 à 2005 
Information recueillie Le rapport résume l’ensemble des analyses réalisées dans le cadre du mandat de l’INSPQ.

Les thèmes abordés dans ce rapport sont :
-Évolution dans le temps de l’utilisation de la mammographie.
-Tendances dans le temps de l’incidence et de la mortalité par cancer du sein.

Selon cette analyse, la mise en place du PQDCS semble associée à une réduction de la mortalité par cancer du sein.
Accès général Gratuit, en ligne sur le site de l’Institut national de santé publique du Québec http://www.inspq.qc.ca
Document Pdf: http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/885_EvalMortaliCancerSein.pdf
Accès restreint
Dernière mise à jour Janvier 2011


Cancer chez les Autochtones du Québec vivant dans les réserves et les villages Nordiques, de 1984 à 2004
La problématique du cancer est en forte hausse dans les populations autochtones. Cependant aucune donnée sur l’incidence et la mortalité par cancer chez l’ensemble des Autochtones du Québec n’a fait l’objet de publication.

Cette étude dresse un portrait du cancer chez les Autochtones du Québec et fait état de son évolution entre 1984 et 2004. De plus, en l’absence de registre de cancer chez les Autochtones, cette étude explore la possibilité d’utiliser le lieu de résidence contenu dans le Fichier des tumeurs et le Fichier des décès pour identifier les nouveaux cas de cancer et les décès par cancer survenus chez les populations vivant dans les réserves amérindiennes et dans les villages nordiques.
Titre Cancer chez les Autochtones du Québec vivant dans les réserves et les villages Nordiques, de 1984 à 2004
Format Base de données
Organisme Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
Couverture Analyse de données provenant des Fichiers des tumeurs du Québec (FiTQ) et des Fichiers des décès du Québec afin de faire ressortir la situation des amérindiens et Inuits vivant dans des réserves autochtones au Québec.
Dernière mise à jour De 1984 à 2004 
Information recueillie Les objectifs spécifiques de cette étude étaient:
-D’identifier les cas de cancer chez les Autochtones au Québec à partir du Fichier des
tumeurs et estimer l’incidence des cancers chez ces population.
-D’identifier les cas de décès par cancer chez les Autochtones au Québec à partir du Fichier des décès et estimer leur mortalité par cancer.
-De documenter l’évolution temporelle des taux d’incidence et de mortalité par cancer chez ces populations.
-De comparer ces taux avec ceux de la population de l’ensemble du Québec.
Accès général Gratuit, en ligne sur le site de l’Institut national de santé publique du Québec http://www.inspq.qc.ca
Document Pdf: http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/736_CancerAutochtones.pdf
Accès restreint
Dernière mise à jour Janvier 2011